ANNOUNCEMENTS

Invité sur l’émission Oxo de Canal3 Bénin : Modeste Kérékou met en garde les débiteurs du Fnpeej

Un nouvel avertissement, sans doute le dernier, à l’endroit des débiteurs du Fonds national pour la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes (Fnpeej). Invité sur l’émission Oxo de Canal3 hier, le Directeur Général du Fnpeej, Modeste Kérékou a exhorté les jeunes bénéficiaires de prêts auprès de l’institution et qui n’ont pas cru devoir rembourser à se mettre à jour, pour ne pas tomber sous le coup de la loi. « Les débiteurs n’ont qu’à se rendre aux guichets des banques où sont domiciliés les comptes de recouvrement du Fnpeej pour s’acquitter de leurs dus », a-t-il souligné.
Au cours de cette émission, Modeste Kérékou a rappelé le contexte de création du Fnpeej en 2007 et les nobles objectifs à lui assigné par le Gouvernement. Seulement, a-t-il déploré, l’institution a connu des impayés que le conseil des ministres du 25 janvier dernier évalue à plusieurs milliards de francs Cfa. « Certains ont utilisé judicieusement les fonds, par contre d’autres en ont gaspillé. Ils ont fait de la politique avec les ressources. Quand le rythme, les pas de danse changent. Le gouvernement a décidé d’un recouvrement forcé », a ajouté le Dg Modeste Kérékou. Pendant que certains essayent de rembourser progressivement, d’autres ont choisi l’option de ne pas bouger leur petit doigt. Des séances de sensibilisation se multiplient non seulement à l’endroit des débiteurs insolvables mais également auprès de leurs proches et familles afin qu’ils puissent le faire volontairement. Dans le cas contraire, selon le Directeur Général du Fnpeej, l’institution se réserve de droit de passer à la vitesse supérieure, en publiant la liste des débiteurs et en leur faisant rendre gorge. Pour le moment, nous sommes à la phase de sensibilisation. Bientôt, nous allons publier la liste des débiteurs », a-t-il laissé entendre.
Le Dg Modeste Kérékou a dénoncé les irrégularités constatées dans l’attribution des crédits par le passé et rappelle la vision du Gouvernement de remettre les pendules à l’heure et à d’accompagner les projets entrepreneuriaux des jeunes. « La situation tient à cœur à la ministre Adidjatou en ce qui concerne l’accompagnement des jeunes. Cependant, au regard des dettes, nous n’avons pas la possibilité de répondre à tous les besoins. Il faut que ces jeunes en prennent conscience pour ne pas briser la chaine de solidarité », a-t-il insisté. Dans tous les cas, le Fnpeej entend prendre toutes les dispositions pour recouvrir les dus.

6-03-2017, La rédaction

charles vidjannagni
Community Development Center in 2009 where he has provided more than 50.000 youth with practical skills and resources they need to succeed in their... About the Author