ANNOUNCEMENTS

Cinq constats majeurs tirés du rapport mondial sur l’entrepreneuriat d’Amway

Dans le cadre de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat, Amway a publié cette semaine son rapport mondial sur l’entrepreneuriat. Ce rapport, qui s’appuie sur une enquête menée dans 45 pays auprès de 50 861 personnes – hommes et femmes – âgées de 14 à 99 ans, vise à comprendre le paysage entrepreneurial à l’échelle de chaque pays participant et du monde entier.

L’attitude positive et le potentiel entrepreneurial restent élevés partout dans le monde

Lorsqu’on leur a demandé ce qu’ils pensaient de l’entrepreneuriat et s’ils pouvaient s’imaginer devenir entrepreneurs, 77 % des répondants ont montré une attitude positive. Plus précisément, 88 % des répondants canadiens portaient un regard positif sur l’entrepreneuriat. Ces réponses révèlent que le Canada fait un travail remarquable pour inspirer les entrepreneurs de la relève et leur montrer que l’entrepreneuriat est un choix de carrière intéressant.

Les répondants croient que de plus en plus de gens travailleront à leur compte

Questionnés sur l’évolution du travail autonome dans leur pays ces cinq prochaines années, 45 % des répondants canadiens ont affirmé que plus de gens travailleraient à leur compte comparativement à aujourd’hui.

L’indépendance et l’accomplissement personnel sont les aspects les plus séduisants du démarrage d’entreprise

On a ensuite demandé aux participants ce qui les attirait le plus dans l’entrepreneuriat et ce qui pourrait les amener à se lancer en affaires. Il s’avère que l’indépendance à l’égard d’un employeur, soit le fait d’être son propre patron, ainsi que l’accomplissement personnel, soit la possibilité de réaliser ses propres idées, seraient des facteurs décisifs (85 % au Canada dans les deux cas). Ces résultats montrent que les modèles d’emploi traditionnels ne procurent pas aux gens les sentiments d’accomplissement et d’indépendance qu’ils recherchent.

La recherche et l’acquisition d’une clientèle ne sont pas un problème pour les répondants des quatre coins du globe

Pour 56 % des répondants à l’échelle mondiale (comparativement à 62 % au Canada), la recherche et l’acquisition de clients ne sont pas un problème. En effet, qu’ils soient travailleurs autonomes ou non, les répondants croient en leur capacité à se bâtir une clientèle. Cette donnée prouve que le Canada fait un bon travail auprès de ses futurs entrepreneurs quant aux compétences à acquérir pour atteindre le succès, mais qu’il pourrait faire mieux. 

Les Canadiens croient avoir les compétences pour devenir entrepreneurs

On a demandé aux répondants de réfléchir et de répondre à une série de questions. Trouvent-ils que le démarrage d’entreprise est un choix de carrière intéressant? Ont-ils les compétences et les moyens nécessaires pour se lancer en affaires? Leurs proches parviendraient-ils à les dissuader? Chez les Canadiens, 50 % ont répondu que l’entrepreneuriat était un choix de carrière intéressant, 56 % croient avoir les compétences pour devenir entrepreneurs et 46 % pensent que leurs proches ne pourraient jamais les empêcher de suivre cette voie.

Le rapport d’Amway nous permet de mieux comprendre le paysage entrepreneurial du Canada et met en lumière les points à améliorer si l’on veut amener plus de gens à voir l’entrepreneuriat comme un choix de carrière viable et intéressant.

Pour lire le rapport, cliquez ici.

Futurpreneur Canada